Objets réfléchissant(s)

FCG, Juliette Solvès

L'éditrice et plasticienne Juliette Solvès expose en ce moment et jusqu'au 10 juin son travail au Théâtre d’Angoulême. Au-delà de l’inspiration que l’artiste trouve dans les textes, elle travaille le livre lui-même au corps, y prélevant des mots qu’elle assemble au gré des créations, coupures joueuses et poétiques arrachées au monde des livres. Ses sources sont diverses, ses techniques aussi. Inspirée par les totems, les paravents, les globes (qui sait encore ce qu’étaient les « globes de mariée » ?), les boites, Juliette Solvès effectue un travail minutieux et intrigant, à découvrir, de préférence, de très près. 

Commande de la fondation Catherine Gide à l’occasion des 150 ans de la naissance d’André Gide, l’installation GAIRDTE – Entrelacs gidiens, d’abord présentée à la galerie Gallimard (Paris) en 2019, est aujourd’hui visible dans le cadre de l'exposition Objets réfléchissant(s).

Ce qui y est proposé à voir est tourné vers l’écriture – et, de fait, vers la littérature : qu’il s’agisse de citations ou de références, ce petit monde d’objets tisse des liens avec les gens qui écrivent et avec leurs histoires en se faufilant dans une vieille boîte à bijoux, en se logeant dans un tiroir à casse d’imprimeur, en habitant un globe ancien, en se superposant à un miroir, ou encore en se montrant à une « fenêtre »-tableau ou sur une petite scène de théâtre. Vous y trouverez des mots découpés dans des livres (dans certains livres, comme Les Champs d’honneur de Jean Rouaud, qui a la primeur du découpage), des objets revitalisés et métamorphosés, des matériaux travaillés plus contemporains, quelques éléments de la nature, tout cela rapporté à des interrogations à la fois personnelles et universelles. Car tout ou presque y est autobiographique, intime. Pourtant, ce peut être un miroir pour chacun. Car il s’agit d’« histoires » qui arrivent à tout le monde. Cette déambulation dans une vie, par ricochet, vous en fera faire une dans la vôtre. Rien de tel pour se maintenir conscient, attentif. C’est le principe même des vanités.

 

Image
Installation de l'exposition de Juliette Solvès à Angoulême
Image
Installation de l'exposition de Juliette Solvès à Angoulême
Image
Installation de l'exposition de Juliette Solvès à Angoulême
Image
Installation de l'exposition de Juliette Solvès à Angoulême
Image
Expo Juliette Solvès