Alice, Cousine de Gide, Lettre, 1895

Type de document
Divers
Cote
VI(6)-03-b
Description

Lettre à André Gide, du 1er juin 1895, envoyée de Passy, 2 feuillets ms. dont 1 R/V accompagnés de leur enveloppe affranchie.

Détails

Destinataire
Date
Type de texte
Imprimé
Notes

C’est « une terrible épreuve » écrit la signataire. Elle en a « le cœur brisé ! » Elle comprend [souligné] combien la douleur de Gide « est profonde ». Et « quelle parole » amoindrirait donc « [son] chagrin » [?] Ce dont elle est sûre, par contre, c’est de la réalité de sa « sincère affection, en ces jours affreusement pénibles ». Elle est persuadée que la disparue n’a quitté la Terre que pour rejoindre « un monde meilleur ». Et cependant, elle a peine à croire que « huit jours [plus tôt], elle se trouvait réunie [à ses nièces], au moment du départ des cousines ». Elle espère que Gide saura « lire entre les lignes » ce qu’elle « sent si réellement et que pourtant [elle est] incapable d’exprimer ». Sont réitérés les sentiments d’« entière affection » de « la petite Alice ».

Crédits

Fondation Catherine Gide