Ziwutschka, Josef, Lettre, 1934

Type de document
Lettre
Cote
B-08-n
Description

Lettre à André Gide, du 21 avril 1934, envoyée de Vienne, Autriche, « IX, Liechtenstreinstrasse 46a », 3 feuillets dactylographiés avec, dans la marge du premier feuillet, quelques annotations de Gide, et signature autographe du correspondant.

Détails

Auteur(s)
Expéditeur
Destinataire
Date
Type de texte
Manuscrit
Notes

Lettre fervente d’un admirateur de Gide, très à l’aise dans notre langue, et qui, d’ailleurs, a été le traducteur de La Tentative amoureuse et de El Hadj, textes, dit-il, trop longs pour « fournir le contenu d’un simple feuilleton pour un quotidien » viennois notamment. Aussi l’a-t-il envoyé à la Sammlung, qui, aux dires du signataire, est la propriété de Gide, ladite Sammlung ayant son siège social à Amsterdam... À l’heure où il adresse cette missive, il confie à son « cher maître », qu’il traduit, pour Quérido Verlag, la traduction de l’ouvrage de Léon Pierre-Quint [voir ce nom], consacré à l’œuvre et à la vie de Gide. Il en vient, ensuite, dit-il, à l’essentiel de sa communication : il a appris qu’à partir du 1er mai 1934, la NRF publiera Perséphone. « Est-il besoin d’écrire », ajoute-t-il, « [qu’il] serait heureux de traduire cet écrit, dont [il] ignore absolument le sujet, mais dont [il] pressent la beauté artistique ? » Nous apprenons, ce lisant, que la DVA a interrompu son programme de publications des ouvrages de Gide, depuis l’avènement du nazisme dans le Reich allemand. À la fin de sa lettre, l’auteur confie qu’il vient de lire, dans l’extase, La Porte étroite et Voyage au Congo... En marge, Gide à écrit : « Répondre de se mettre en relation avec Paitchadze, l’éditeur de Stravinsky »

Crédits

Fondation Catherine Gide